Le corps, l’esprit et l’âme

Je fais part ici de ma vision très personnelle, sans la prétendre vérité. Nous avons donc un corps. C’est un assemblage de matière dense qui nous permet d’être ici-bas. C’est grâce à lui que nous expérimentons la vie. Il a des besoins semblables à ceux de tous les animaux, c’est-à-dire manger, dormir, être en sécurité, se reproduire, etc. Nous avons aussi une âme. C’est cette partie de nous qui transcende la nature humaine. C’est la partie divine, qui n’est qu’amour, joie et lumière. Elle est partout et nulle part en même temps, car elle n’est pas de la matière. Pour faire le pont entre l’âme et le corps, nous avons l’esprit, appelé aussi le mental. L’esprit est à la fois matière, localisée dans le cerveau et probablement aussi dans le coeur, et non matière (les émotions ne se voient pas au scan).

Prenons le cas d’une personne en amour. C’est une émotion humaine émanant de l’esprit. Le corps réagit, habituellement on se sent mieux des pieds à la tête. L’âme est en paix, car c’est une résonance confortable. L’esprit est souvent tout chaviré, teinté de joie, de peur, d’espoir, de rêves, etc. Si l’esprit part dans la peur, par exemple, alors la personne peut cesser de dormir ou de manger et le corps souffrira. D’un coup de tête la personne peut décider de quitter son amour, alors c’est l’âme qui souffrira.

L’esprit est en quelque sorte le chef d’orchestre qui est en mesure de rendre son corps et son âme heureux. Alors que l’on consacre de l’énergie à détoxiquer son corps et du temps à se connecter au divin, on peut perdre de vue l’impact de l’esprit sur notre bien-être général.

Un auteur, dont le nom m’échappe, donnait l’image suivante: Une personne voyage en calèche. Le cheval est comme le corps, qui va l’amener à bon port. Le conducteur est comme l’esprit qui prend les décisions, et le passager est l’âme qui évolue.